LE SALAIRE MINIMUM AUGMENTE À 12$

Aujourd'hui le 1er mai 2018, le salaire minimum augmente à 12 $ l'heure. A première vue, ça peut sembler banal car plusieurs travailleurs considèrent ne pas être affectés par ce changement car ils gagnent plus que le salaire minimum. D'un autre côté, plusieurs consommateurs ne voient pas nécessairement les impacts que ce changement aura sur le prix des biens et services. Voyons tout cela étape par étape...


CHANGEMENTS EN ENTREPRISES

Tous d'abord, chaque changement du salaire minimum entraîne une multitude de changements dans les échelles salariales des entreprises. En fait, il est essentiel de bonifier à la hausse l'ensemble des salariés sinon, un travailleur d'expérience verra son salaire se rapprocher du salaire minimum et pourrait être tenté de quitter son emploi. Une règle simple est d'appliquer le même % d'augmentation à toutes les échelles salariales. Par exemple, cette année le salaire minimum augmente de 6,6 %. Selon la logique exprimée plus haut, l'employeur devrait donc augmenter tout ses salariés de 6,6 %. Bien sûr, il est obligatoire de respecter le salaire minimum mais par la suite, c'est au choix de l'employeur.  Ne soyons pas dupes, il s'agit d'une hausse importante, beaucoup plus élevée que l'inflation. Comme employeur, vous n'aurez pas le choix, vous devrez augmenter vos prix de vente pour maintenir votre marge de profit et pouvoir payer tous vos fournisseurs. Toutefois, rassurez vous, comme il s'agit de la même loi pour tous au Québec, vos concurrents subiront la même hausse.



POUR LE CONSOMMATEUR

Du côté du consommateur, attendez vous à voir le prix des produits et services augmenter. Aucune entreprise ne peut absorber une hausse de 6,6% de sa masse salariale sans en refiler une portion à ses clients. C'est la loi économique!  Attendez vous particulièrement à voir des hausses de prix chez des marchands qui utilisent beaucoup de main-d'oeuvre. Par exemple, les épiciers, les boutiques de vêtements et les restaurants devraient augmenter significativement leurs prix. Si ça ne se produit pas, et bien tant mieux pour vous mais ce n'est qu'une question de temps, sinon, les entreprises ne pourront pas survivre à long terme.


On voit bien qu'il n'y a jamais rien de simple, bonne nouvelle pour les uns et moins bonne pour les autres!


Personnellement, je considère qu'il s'agit d'une excellente nouvelle, il y a énormément de personnes qui gagnent le salaire minimum et ce ne sont pas tous des étudiants. Selon moi, nous faisons partir d'une société riche au Québec et au Canada et aucun travailleur ne devrait avoir de la difficulté à bien vivre. J'assume mon opinion et j'encourage les commercants à me charger plus cher à partir d'aujourd'hui pour qu'eux aussi puissent bien vivre de leur travail.

 

Bon printemps!

 

Guy Gagnon, CPA auditeur, CA, MBA

comptable Granby, cabinet comptable Granby, CPA Granby, comptable CPA, comptables Granby